Alarme maison sans fil : les points-clés à vérifier pour un choix plus adapté

Dans un contexte où les cas de cambriolages sont de plus en plus fréquents, notamment dans les zones urbaines, l’alarme devient plus que jamais un dispositif indispensable afin d’assurer la sécurité d’une maison. Selon les chiffres, les tentatives d’intrusion sont stoppées dans 95 % des cas grâce à cet appareil qui déstabilise les voleurs en déclenchant une puissante sirène. Actuellement, les systèmes sans fil sont les types d’alarme les plus utilisés. Les retours d’expériences de nombreux utilisateurs affirment que ces équipements sont nettement plus pratiques que les modèles filaires. Les versions les plus récentes disposent par ailleurs de nombreux composants ainsi que de détecteurs innovants afin de fournir une solution de protection moderne et efficace. Voici un petit récapitulatif des infos-clés à prendre en compte pour bien choisir une alarme sans fil.

La technologie de communication et de transmission utilisée

Comme avec tous les appareils sans fil, l’alarme maison autonome utilise aussi une technologie de communication avancée. L’envoi des commandes et la réception des informations, au niveau de la centrale, se font par transmission radio. Les détecteurs et les dispositifs d’alerte se déclenchent alors automatiquement pour signaler l’intrusion. Le type sde fréquence radio utilisé peut varier d’un fabricant à un autre. Mais pour les propriétaires qui disposent d’une maison domotique, il est important de s’assurer que l’alarme sans fil ne présente pas la même fréquence que celle des autres équipements (systèmes d’ouverture automatiques, gestion de l’éclairage et autres). Afin de réduire les risques de perturbations radioélectriques, l’astuce est de vérifier que l’appareil soit bien certifié CE.

En ce qui concerne la portée de la fréquence radio du dispositif, certains modèles peuvent couvrir jusqu’à une distance de 500 mètres. Pour sécuriser le domicile avec une alarme maison, le choix devra tenir compte de l’architecture et de la configuration de la maison. Des murs trop épais ou façonnés à partir de matériaux particuliers peuvent entraver la circulation des ondes. Par ailleurs, la rapidité d’exécution du dispositif peut être différente selon la taille des pièces ou de l’espace à sécuriser. Grâce à une portée optimale, la centrale de certaines alarmes sans fil modernes peut gérer plus d’une quarantaine de détecteurs installés dans toute la maison. Bien sûr, des équipements aussi innovants s’exposent souvent à des problèmes de piratage. C’est pour cette raison que les fabricants munissent leurs systèmes de dispositif antibrouillage.

C’est surtout le cas des centrales d’alarme GSM qui communiquent par l’intermédiaire des réseaux mobiles. Ces modèles, qui intègrent une carte SIM, sont actuellement les innovants du marché. En plus d’une fréquence hautement performante, l’appareil est doté d’un transmetteur qui permet l’envoi de messages d’alerte aux numéros de téléphone pré-enregistrés dans son système. Et avec l’essor du digital, les versions les plus récentes utilisent un réseau Internet (IP) qui est connecté à la box d’un fournisseur d’accès Internet. L’alarme peut alors être paramétrée et gérée à distance depuis un mobile. L’utilisateur peut tout contrôler via un smartphone ou une tablette grâce à des applis dédiées. Enfin, certains fabricants dotent leurs matériels d’un double protocole de sécurité pour plus d’efficacité. Le dispositif de communication GSM est couplé avec une communication RTC (réseau filaire et box ADSL). Cette technologie mixte renforce la transmission et réduit considérablement les risques de dysfonctionnement, notamment en cas de brouillage.

alarme-maison-orum

Les différents types de détecteurs et autres dispositifs disponibles

Ce sont les détecteurs connectés à la centrale de l’alarme sans fil qui assurent la surveillance dans la zone à sécuriser. Différents types de détecteurs peuvent être disponibles selon le modèle choisi et les besoins des utilisateurs. Les dispositifs sont généralement regroupés en deux sections : celle des volumétriques qui réagissent en analysant les volumes et les mouvements de masse dans une pièce et celle des périmétriques signalant toute tentative d’intrusion via les ouvertures.

Les détecteurs de la première catégorie utilisent un capteur infrarouge associé à des hyperfréquences. Les éléments peuvent être paramétrés afin d’éviter qu’ils ne se déclenchent suite aux déplacements des animaux de compagnie. En ce qui concerne le second groupe, les détecteurs d’ouverture sont installés sur les portes et les fenêtres et fonctionnent grâce à des capteurs magnétiques. Dans les deux cas, les outils de détection du système d’alarme sans fil peuvent être associés à des sirènes qui se déclenchent automatiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *