L’essentiel à savoir sur la dictée des cités

L’essentiel à savoir sur la dictée des cités

lemayssa.fr___l'essentiel à savoir sur la dictée des cités

C’est en 2013 que l’on entendait pour la première fois le terme « dictée des cités ». Ce fut en Argenteuil, dans le nouveau quartier rénové. Depuis, l’animateur Adellah Boudour et son association « force des mixités » a nettement évolué. Le concept séduit, pas seulement dans cette région, mais dans toute la France et a même recueilli le soutient de plusieurs personnalités publiques. Mais pour certains, et ce, malgré les informations relayées dans la presse et sur le web, la « dictée des cités » est encore un domaine inconnu. Retour donc sur l’essentiel à savoir sur ce sujet. 

Les Français ne savent pas utiliser leur langue maternelle

C’est de là que l’on a tiré le concept de « dictée des cités ». En effet, les statistiques sont sans équivoques. Les Français ne savent pas utiliser leur langue maternelle, aussi bien à l’écrit qu’à l’orale. Et cela va des écoles primaires aux adultes. Les causes sont variées. Certains accusent la différence de culture, d’autres la musique actuelle. Les experts s’inquiètent de voir la prépondérance des langages de rue et des SMS, et d’autres de la renommée des autres langues étrangères en France. En effet, avec les nouvelles technologies et les influences venant du monde entier, on a eu tendance à reléguer les règles grammaticales et d’orthographes aux derniers plans. S’adaptant tantôt aux caractères limités des publications sur les réseaux sociaux et tantôt aux nouveaux mots d’argot. 

Les recherches ont aussi prouvé que pour une grande partie des étudiants, du primaire au secondaire, voire les lycéens, estiment que le Français est la matière la plus difficile. Il faut dore que la langue de Molière a un certain nombre de règles à respecter. Et le cadre contraignant de l’école ne facilite pas la compréhension pour les jeunes. 

Une dictée pour s’améliorer

La dictée est un exercice que l’on connait tous. En classe de primaire, on est tous passés par cette étape. Mais actuellement, dans le cadre de l’évènement « dictée des cités », elle a été démocratisée. Le but étant d’intéresser de nouveau les personnes de tout âge au Français, par des évènements grands publics et ludiques. Ici, la dictée se passe dans des parcs, en plein air ou des sites touristiques de renom. Jeunes, adultes, petits : tout le monde peut y participer, et ce, gratuitement. Et outre le cadre, le principe est le même que les exercices que l’on faisait petits : un animateur se lance dans la lecture pendant que vous recopiez sur une feuille. 

La dictée des cités est une arme à double tranchante. En premier lieu, elle permet de retrouver une certaine affection pour sa langue maternelle. Mais c’est également un moyen pour juger son niveau et s’améliorer dans le Français écrit et oral. 

Le concept fonctionnel, attirant dors et déjà plus de 1 000 participants jusqu’à ce jour, et ce, dans toute la France. Et étonnamment, ce sont les jeunes qui participent le plus. Lors de l’évènement du Château de Versailles, l’association « force des mixités » en avait d’ailleurs réuni 500.