Voyage touristique au Chili : à la découverte du parc national de Pumalín

Voyage touristique au Chili : à la découverte du parc national de Pumalín

Cabañas_Caleta_Gonzalo

Depuis peu, le tourisme au Chili met particulièrement en avant la découverte de son exceptionnel patrimoine naturel. D’ailleurs, il y a quelques mois à peine, le gouvernement chilien venait d’inaugurer 5 impressionnants parcs nationaux par leur taille. En effet, ils couvrent une superficie de 40 000 km² au total. Le parc national de Pumalín en fait justement partie depuis qu’il est devenu la propriété de l’État chilien après que la fondation du couple de milliardaires américains « Kristine et Douglas Tompkins » lui en fasse don. Il s’étend sur une superficie de 3 250 km² et abrite de véritables merveilles de la nature du côté de la Patagonie chilienne.

Comment accéder au parc national de Pumalín lors d’un séjour au Chili ?

Si vous souhaitez découvrir le parc national de Pumalín, vous devez rejoindre la petite ville de Chaitén depuis laquelle quelques-uns des plus célèbres parcs nationaux chiliens sont accessibles. Elle est d’ailleurs souvent le point de départ d’un circuit sur mesure au Chili pour faire de l’écotourisme. En particulier pour visiter le parc national de Pumalín, mais aussi le parc national de Corcovado entre autres.

Ainsi, à partir de Chaitén, vous emprunterez ensuite la Carretera Australe (route n° 7) pour vous rendre jusqu’à Caleta Gonzalo. C’est la plaque tournante du parc national de Pumalín et elle a été spécialement aménagée pour accueillir ses visiteurs. Une heure de route en moyenne la sépare de Chaitén. Sinon, vous pouvez également rejoindre Caleta Gonzalo par ferry au départ de la petite ville de Hornopirén et en naviguant sur le fjord Reñihue.

Trouver un hébergement à Caleta Gonzalo

Caleta Gonzalo est pratiquement un passage obligé pour visiter le parc national de Pumalín. En effet, elle donne directement accès à ce remarquable espace protégé du Chili. D’autant plus que vous y trouverez un centre d’information dans lequel vous pouvez obtenir des cartes ainsi que des brochures intéressantes sur les trésors naturels dont ce parc recèle. Et surtout, vous avez la possibilité de louer l’un des cabanes particulièrement confortables qui s’y trouvent pour vous loger.

En effet, une seule journée dans ce parc national chilien n’est certainement pas suffisante pour découvrir et apprécier à sa juste valeur sa beauté naturelle. Sinon, pour limiter vos dépenses en matière d’hébergement, vous pouvez également opter pour du camping. Comme évoqué précédemment, Caleta Gonzalo a été spécialement aménagée dans le but d’accueillir tous les types de visiteurs. De ce fait, vous pouvez très bien planter votre tente dans son aire de camping prévu à cet effet. Si vous êtes venus en camping-car, vous pouvez également garer le vôtre sur un emplacement spécifique. Dans ce campement, vous bénéficierez de douche, de toilette, de tables et chaises, de l’eau potable, etc.

Partir en randonnée dans le parc national de Pumalín

Waterfalls_in_Pumalin_Park

En passant un petit séjour dans ce parc national du Chili, la meilleure façon de découvrir ses attraits est de partir en randonnée pour l’explorer. Vous aurez alors le choix entre plusieurs sentiers à parcourir à pied, et ce, avec différents niveaux de difficulté. Un passage dans le centre d’accueil vous permettra d’ailleurs d’avoir de plus amples informations sur les pistes à parcourir ainsi que les points d’intérêt à ne pas manquer.

Selon les itinéraires, vous pouvez notamment passer par de magnifiques cascades, des glaciers, des montagnes verdoyantes et vous enfoncer dans une forêt luxuriante composée majoritairement d’arbres endémiques. D’autre part, il est tout aussi possible d’opter pour une excursion en kayak sur certaines des rivières du parc. En effet, il ne faut pas non plus oublier que le parc national de Pumalín est particulièrement vaste et les excursions ne manquent surtout pas.

Ispahan, un joyau de l’Iran et du Moyen-Orient à explorer

Ispahan, un joyau de l’Iran et du Moyen-Orient à explorer

Pour les grands voyageurs, l’Iran est une destination nouvelle. Pourtant, c’est un pays qui offre une large palette de découvertes à travers ses monuments et ses lieux historiques comme Ispahan, Persépolis, Chiraz, Téhéran… En Iran, les activités de loisirs ne manquent pas, sur les plages du golfe Persique et de la mer Caspienne, ou dans les montagnes et les pistes de ski de l’Alborz, par exemple. Mais c’est également une contrée qui se découvre par ses villes historiques. Ispahan, l’ancienne capitale iranienne, est très prisée par les touristes du monde entier qui y marquent un arrêt lors de leurs séjours en Iran. Entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle, Ispahan a été la capitale de l’Empire perse, sous la dynastie des Savafides. Cette époque prospère a eu un impact sur son architecture, laquelle se reflète à travers ses multiples trésors : places, palais, mosquées, minarets…

Se balader sur la place Naghsh-e Jahan

La place principale d’Ispahan, nommée Naghsh-e Jahan (portrait du monde), est aussi connue sous le nom de Meidān-e Emām (place de l’Imam). Construite entre 1592 et 1629, elle forme un rectangle longiligne de 160 m de large contre 560 m de long. Elle constitue un parfait témoigne de la vie sociale et culturelle de l’Iran pendant la dynastie des Savafides, ce qui lui a valu l’inscription sur la liste du patrimoine de l’UNESCO depuis 1979. Le fait qu’elle soit entourée de monuments historiques de toute beauté attire de nombreux vacanciers lors de leur séjour en Iran. Ces bâtiments sont reliés entre eux par une série d’arcades à deux étages, décorées de carreaux peints. Un tour dans ces endroits emblématiques s’impose.

Visiter les palais et les mosquées d’Ispahan

Abbas Ier, le cinquième Chah safavide de l’Iran, qui a régné de 1588 à 1629, a entrepris des travaux, faisant d’Ispahan une vitrine de l’architecture et de l’art safavide, et une des perles du Moyen-Orient. En construisant la place Naghsh-e Jahan, ce Chah pensait réunir autour de son palais Ali Qapu le clergé, le bazar et son propre pouvoir. Il est impensable de séjourner en Iran sans faire un tour sur cette fameuse place. Tout autour, les globe-trotters trouveront 4 portes aux styles différents. Ces portes mènent vers 4 monuments notables : la mosquée royale Jame, bâtie entre 1612 et 1630. Elle est ornée de faïences exceptionnelles. Après, les routards visiteront la mosquée du Cheykh Lotfollah, appelée aussi « oratoire du roi ». Cet édifice religieux, élevé à Ispahan de 1598 à 1619, est réalisé avec de la céramique à glaçures et des lambris d’onyx jaune. Le portail est garni de muqarnas très soignés. Ensuite, les promeneurs déboucheront aux palais et au bazar. En s’y attardant, ils dénicheront des produits locaux ainsi que différents objets auprès des artisans : tapis, gravures, textiles…

Voyage au Vietnam : les 3 meilleurs spots de randonnée

Voyage au Vietnam : les 3 meilleurs spots de randonnée

vietnam-3059654_640

Vous avez envie de déconnecter et vous rapprocher de la nature le temps d’un séjour ? Pourquoi ne pas faire de la randonnée au Vietnam ? En plus, ce pays de l’Asie du Sud-est est une destination principalement attrayante en profitant de ses paysages à couper le souffle. Vous verrez dans cet article les meilleurs spots de randonnée au Vietnam.

Parcourir le parc national de Phong Nha-Kẻ Bàng

Il est situé au centre du Vietnam, plus précisément dans la province centrale du Vietnam, Quảng Bình. Il a été créé en 2001 et classé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2003. Ce parc national couvre une superficie de 857, 54 km² environ. Il se consacre à la protection des écosystèmes de karst calcaire les plus incroyables au monde.

Phong Nha-Kẻ Bảng

Il possède plus de 300 grottes et de rivières souterraines que vous pourrez visiter. Parmi elles on peut citer la grotte de Sơn Đông qui est notamment l’une des plus grandes grottes du monde, la grotte de Phong Nha, la grotte de Tiên Son, la grotte de Thien Duong, et la grotte de Én. Le parc national de Phong Nha-Kẻ Bàng est ainsi considéré comme le royaume des grottes. Il abrite une grande variété de faune et de flore endémiques que vous admirerez en faisant un circuit au Vietnam.

Randonnée dans le sud du Vietnam

Le sud du Vietnam regorge de nombreuses merveilles historiques et culturelles. À titre d’illustration, il y a la ville de Panduranga également appelée Phan Rang ou Tháp Cham qui se trouve au centre sud du pays. En explorant cette ville, vous verrez le Po Klong Garai. C’est une tour de temple cham, le dernier Royaume de Chamā qui fut un état de culture hindouiste.

Durant votre exploration de Panduranga, vous croiserez diverses ethnies telles que les Mnong, les Cham, les Raglaï et les Edé qui vivent dans cette zone. De plus, au centre de la ville, vous apprécierez la cité impériale de Hué qui est l’unique exemple d’une ville impériale vietnamienne existant encore de nos jours.

Explorer Hoang Su Phi, au nord-est du pays

C’est un district de la province de Ha Giang, au nord-est du Vietnam. Il est vallonné et montagneux, encore peu connu des voyageurs. C’est la raison pour laquelle il a su maintenir son authenticité. D’ailleurs, c’est un lieu original pour une randonnée pédestre afin de vous émerveiller devant les paysages extraordinaires que cette région offre.

À part ces somptueux paysages, vous rencontrerez les minorités ethniques de la région comme les Dzao rouges, les Hmong, les Nung et bien d’autres encore. Au fur et à mesure que vous progresserez, vous remarquerez une grande différence entre les modes de vie de ces derniers. Ensuite, vous passerez par plusieurs points de vue sur les magnifiques rizières en terrasse. Outre, l’immersion au sein de l’habitant peut être une expérience unique. De plus, il s’agit d’une région isolée, alors il n’y a pratiquement pas d’autres hébergements.

Voyage au Japon : à la découverte de la ville de Matsumoto 

Voyage au Japon : à la découverte de la ville de Matsumoto 

Matsumoto_Castle_Matsumoto_Nagano_pref_Japan

Partir au Japon ne se résume pas uniquement à la visite de Tokyo ou Kyoto. Pour changer de ces grandes villes, pourquoi ne pas faire un tour dans de petites villes médiévales à l’instar de Matsumoto ? Situé dans la préfecture de Nagano, au cœur des Alpes japonaises, cette cité est un des endroits les plus charmants du pays du soleil levant. Zoom sur Matsumoto.

Comment s’y rendre ?

Pour accéder à la ville de Matsumoto lors d’un circuit au Japon, plusieurs possibilités sont envisageables. La plus confortable est notamment de louer une voiture, toutefois cela n’est pas forcément à la portée de toute les bourses. Avec un petit budget, le meilleur moyen de transport s’avère être le bus que vous prendrez à la gare de Tokyo. Le trajet prendra trois heures environ.

Une fois sur place, ne vous pressez pas à commencer votre visite. Profitez d’abord du panorama de la ville depuis l’énorme hall de la gare. Au fond de ce hall, il y a une baie vitrée d’où vous profiterez d’une vue à couper le souffle sur la ville, et admirerez les 7 sommets de la chaîne des Alpes japonaises.

Un endroit fascinant avec de nombreuses promenades

La cité de Matsumoto est idéale pour les amoureux de promenades. En effet, elle offre de nombreuses possibilités pour se balader. La plus incontournable est sans conteste sur les rives de la rivière Metoba-gawa qui traverse la ville. Cette promenade vous amène à la découverte du sanctuaire Yohashira. Elle vous conduit aussi vers la zone commerciale de Nawate-Dōri où un bon nombre de boutiques au style Edo n’attend plus qu’à être exploré.

Visiter le Matsumoto-jō

La cité médiévale de Matsumoto est renommée pour son riche patrimoine architectural. Le plus remarquable est indéniablement le château médiéval de Matsumoto-jō qui est classé trésor national. Édifié au début du 16e siècle, il est doté d’une imposante architecture bois qui en fait le plus ancien château en bois au pays du Soleil Levant. Accessible à tous, ce château médiéval peut être visité seul ou avec un guide. Mais il est préférable de faire une visite guidée. De cette façon, vous bénéficierez d’explications et d’anecdotes concernant le Matsumoto-jō.

Un lieu riche en sources sacrées

Bien que ce soit une cité médiévale, Matsumoto n’est seulement célèbre que pour son histoire et ses architectures. C’est aussi une agréable localité regorgeant de sources sacrées. Dans son quartier historique Nakamachi par exemple, vous trouverez de nombreuses fontaines, dont l’eau de source serait sacrée. De nombreux Japonais s’y donnent rendez-vous tous les jours pour remplir leurs bouteilles. N’hésitez pas non plus à en boire un peu, car selon les croyances locales, l’eau de cette fontaine ôterait toute malédiction de la vie.

Quand partir ?

La meilleure période pour se rendre à Matsumoto est au printemps, c’est-à-dire vers la moitié du mois d’avril. En cette saison, les cerisiers qui abondent dans la ville sont en fleurs, ce qui offre un magnifique panorama. Sinon partir à Matsumoto en automne peut s’avérer aussi une option intéressante. Durant cette saison, les arbres dans la ville prennent une couleur rouge-orangée, et c’est vraiment agréable à voir.

Les raisons de partir s’installer à Biarritz

Les raisons de partir s’installer à Biarritz

Envie de vous évader en famille ou entre amis dans l’une des stations balnéaires du sud-ouest de la France ? La ville de Biarritz est prête à vous accueillir dans un environnement agréable et bon enfant. Pour visiter de manière originale cet endroit de rêve qui se localise à moins de deux heures de Bordeaux, la première chose à faire est de comprendre qu’il s’agit d’une destination privilégiée pour changer un peu d’air. En plus de cela, ses différents quartiers contribuent essentiellement à un dépaysement total, car ils sont tous impressionnants les uns que les autres, si on ne parle que de La Négresse, de Saint-Martin, d’Aguilera ou encore de Beaurivage. En ce qui concerne les options d’hébergement sur place, les visiteurs ont l’embarras du choix. Cela étant dit, la vente ou la location d’immobilier de prestige à Biarritz convient parfaitement aux besoins de chaque touriste en pleine conquête du Pays Basque.

Vivre dans une maison de rêves à Biarritz

Grâce aux nombreuses prestations des professionnels, les touristes auront facilement le privilège de trouver un immobilier prestige à Biarritz. Quel que soit le motif de votre séjour à travers cette station balnéaire se situant au pied des Pyrénées, ou encore le budget alloué à votre hébergement, vous trouverez la maison répondant à vos besoins. Si vous êtes en vacances familiales ou à la recherche d’une résidence principale, de nombreuses catégories de maisons et d’appartement sont mises à votre disposition. Accueillant plus de 29 000 habitants, la ville a développé une politique qui permet de faciliter l’intégration de nouveaux arrivants. Si vous souhaitez partir vous installer dans votre maison de rêve à Biarritz, sachez que cette ville dispose d’un patrimoine historique et culturel riche que vous pouvez visiter à tout moment. D’une part, on y trouve des paysages maritimes à couper le souffle alternant des falaises naturelles, des roches ainsi que des plages idylliques. D’autre part, le Phare de 76 m sur le cap Saint-Martin constitue un incontournable, sans parler du célèbre hippodrome ou de la villa Belza.

Comment trouver une résidence principale à Biarritz ?

Afin de trouver une résidence principale à Biarritz, les nouveaux résidents et les investisseurs doivent disposer du temps et de l’argent pour découvrir la perle rare, celle qui convient à leur mode de vie et leurs capacités financières. En effet, acheter un immobilier de prestige à Biarritz nécessite une attention particulière de votre part, car vous devez définir au préalable ce qui correspond réellement à vos besoins. Alors quelle résidence choisir ? Principale ou secondaire ? Maison ou appartement ? Le choix s’avère difficile dans cette aire urbaine de la côte Basque. Quelle que soit votre décision ou que votre recherche porte sur une résidence principale ou une résidence secondaire, Biarritz reste un lieu à ne pas rater pour favoriser votre investissement immobilier.

Colonie de vacances ados à l’étranger

Colonie de vacances ados à l’étranger

À partir de 12 ans, un enfant entre dans le stade de la préadolescence.  Il est plus enclin au stress, aux disputes et voit d’un œil perplexe son environnement. L’inscrire à une colonie de vacances un peu éloignée de la ville où vous habitez ou à l’étranger pour un court séjour permet de changer son atmosphère tout en apprenant à être plus responsable de sa vie.  Une colonie de vacances ados dans l’une des villes de France ou l’un des pays limitrophes de la France est adaptée.

Colonie de vacances pour visiter le Parlement Européen

Lors d’une colonie de vacances ados, le participant par en dépaysement sur un voyage concocté par ses soins avec l’établissement. En choisissant  un passage à Strasbourg, le participant peut partir à la découverte de la ville avec son centre classé  patrimoine de l’UNESCO. Après passage au Parlement Européen, le participant peut jouir de la verdure du Parc de l’Orangerie étendue sur 26 hectares et faire une promenade en bateau-mouche pour aller à la découverte du quartier de la Petite France et de la cathédrale Notre-Dame entre autres. L’adolescent pour ajouter à son séjour le détour vers l’Allemagne pour passer des moments inédits à l’Europa Park, le plus gigantesque parc d’attractions européen. Il peut essayer quelques-unes des cent attractions existantes comptant une dizaine de grands huit et un parcours de forêt enchantée.

Colonie de vacances pour visiter les sites antiques

Un adolescent peut également se passionner pour les sites antiques. Dans ce cas il peut choisir un pays non-éloigné de l’Hexagone et opter pour une colonie de vacances ados à Athènes.  Il aura l’occasion de découvrir le berceau de notre civilisation et de visiter les grands témoins de l’histoire comme l’impassable Acropole avec son musée, mais aussi de connaître le mode de vie et passez au marché célèbre de la Plaka. C’est également le moment pour lui d’assister à la relève de garde toutes les heures au Parlement.

Colonie de vacances pour visiter le musée du chocolat

Pour découvrir la ville de Bruxelles avec ses merveilles au cours d’une colonie de vacances ados, le participant peut participer à des jeux urbains avec des énigmes, des trocs et tout un tas d’épreuves. Avec un groupe à nombre de participants limité, il découvre à leur rythme les riches architectures bruxelloises. Le groupe échangera leur connaissance et leur expérience en matière de dessin à la bibliothèque de la Bande dessinée ou encore en connaissance de friandise après le passage au musée du chocolat. Pour un adolescent passionné d’aventure, il prendra plaisir à découvrir le parc De Vossemeren, situé tout au nord de Belgique. Il vivra un moment de piraterie et découvrira une rivière à la fois sauvage et douce. Il pourra  ensuite se baigner dans des bains à remous et nager dans la piscine à vagues. Il aura également l’occasion de porter de la marque et du tuba pour explorer le monde sous-marin avec ses poissons tropicaux, comme des professionnels. D’autre part, une colonie de vacances ados permet de jouer au volley, au badminton, au bowling ou à des jeux de société pour développer sa sociabilité.

À la conquête d’Hô-Chi-Minh-Ville, capitale économique du Vietnam

À la conquête d’Hô-Chi-Minh-Ville, capitale économique du Vietnam

Sous l’empire Khmer, Hô-Chi-Minh-Ville s’appelait Prey Nokor. Jusqu’en 1975, on l’a nommée Saigon. Cette ancienne capitale du Vietnam, et également son poumon économique, se targue d’être une véritable métropole. Elle conserve des traces de l’occupation française, visible dans ses monuments les plus célèbres, dont la cathédrale Notre-Dame. Cette fidèle réplique de la cathédrale Notre-Dame de Paris se distingue par ses briques rouges importées de Toulouse. Juste à côté, les visiteurs verront la Grande Poste centrale. Ce site touristique d’Hô-Chi-Minh-Ville est incontournable lors d’un séjour au Vietnam. Érigée entre 1886 et 1891, elle abrite le bureau de poste principal du centre-ville, et se démarque par sa charpente métallique conçue par le célèbre Gustave Eiffel. Par ailleurs, l’Opéra de Saïgon, érigé en 1900, vaut un coup d’œil. Sa façade est inspirée de l’architecture du Petit Palais de Paris, construit la même année. L’édifice comprend un parterre et deux balcons capables d’accueillir jusqu’à 1 800 fauteuils. Ce théâtre a été le siège du parlement pendant la Guerre du Vietnam.

Ben Thanh Market, un grand marché vietnamien qui vaut le détour

Ben Thanh Market est situé dans le District 1 d’Hô-Chi-Minh-Ville. Le bâtiment occupe une superficie de 13 000 m2. Il est réalisé en béton teint en crème, et ses toits sont rouges. La devanture est garnie d’une énorme horloge installée au milieu de la tourelle de la porte d’entrée. Cela dit, Ben Thanh Market est le lieu de shopping touristique que les voyageurs ne manqueront pas durant leurs séjours au Vietnam. Ils y trouveront un peu de tout : vêtements, textiles, chapeaux, chaussures, bijoux, accessoires, fleurs, épices, artisanat, matériel… Les gourmets y dénicheront des restaurants proposant de la cuisine locale. À part cela, le marché de Saigon ouvre ses portes aux premières heures du matin jusqu’à 18 h, et ce, du lundi au dimanche, sauf pendant le Nouvel An lunaire. Dès lors que Ben Thanh Market ferme, une partie des commerçants montent leurs échoppes à l’extérieur. Cela fait le bonheur des noctambules qui ont la chance de poursuivre leur tournée aux portes même du marché principal.

Visite des tunnels de Cu Chi

L’endroit le plus connu pour explorer les tunnels de Cu Chi est le site de Ben Dinh. Cette zone de combat intense de la Guerre du Vietnam est située à environ 50 km d’Hô-Chi-Minh-Ville. Ces tunnels constituaient le point de départ des troupes Viet Cong menant des attaques surprises contre les troupes américaines. Pour les touristes, l’exploration de ce lieu historique est la marque qu’ils ont séjourné au Vietnam. À Cu Chi, les vacanciers pourront progresser dans une section de 100 m des tunnels avec des sorties tous les 20 m. Ils visiteront les stands qui représentent des scènes de la vie des combattants et des pièges utilisés pour blesser les soldats américains. Cette excursion de 2 heures comprend aussi le passage dans le champ de tir. Après avoir acheté 10 balles au minimum, les aventuriers feront des exercices de tir. Ils choisiront parmi les six armes suivantes : fusil mitrailleur américain (M16), kalachnikovs (AK), mitrailleuse lourde M60, carabine, AR15 et M30.