Qu’est-ce que le changement organisationnel ?

La vie des hommes et de leurs organisations est en perpétuels mouvements. Ainsi évolue le monde, et aucune structure organisationnelle ne peut ignorer l’importance que revêt le changement. Le but étant d’anticiper sur des modèles de gestion afin d’être en mesure de s’adapter aux fluctuations de son marché et de son environnement. Mais que signifie en réalité le concept du changement organisationnel ?

Définition du changement organisationnel

Le changement organisationnel fait l’objet de plusieurs approches de définitions, en ce sens qu’il est un concept assez complexe à cerner totalement. Mais on peut toutefois y voir une certaine volonté d’asseoir de nouvelles orientations liées aux différents types d’organisations. Le changement fait partie intégrante de la vie des entreprises, soit pour conserver l’équilibre, soit pour se reformer ou se reproduire. Il est énuméré en termes de stratégies de croissance et de productivité suivant un rythme progressif et identitaire à chaque organisation. Autrement dit, le changement organisationnel n’est pas conçu et ne s’appréhende pas de la même façon dans deux organisations différentes, même évoluant sur le même marché.

Tous les tenants des changements organisationnels ne sont pas nés d’une action délibérée. Ils résultent bien souvent des forces évolutives extérieures et d’événements cruciaux sur lesquels l’organisation n’a en général aucun pouvoir. Ces décisions de changement ne sont donc pas volontaires. Elles sont principalement déclenchées en réponse à des contraintes environnementales comme : la crise économique, la modification de l’environnement réglementaire, la pression concurrentielle, l’évolution de la demande…

Processus de réalisation du changement organisationnel

Qu'est-ce que le changement organisationnel ?

Le changement est en général perçu comme un facteur déstabilisant. Il est donc vital pour l’entreprise de mener une réflexion approfondie sur sa politique de mise en route du changement afin de ne pas rompre sa chaine de valeur. La conduite idéale consiste à mettre en œuvre un management efficace destiné à accompagner les collaborateurs dans la nouvelle voie, puis à anticiper et à combattre toutes formes de résistance au changement. Les personnes n’acceptent de modifier leur savoir-faire en faveur d’un changement organisationnel que lorsqu’elles bénéficient d’attention et de partage des informations.

Toute action visant à transformer des procédés doit s’appuyer sur une cohérence des idées et une vision claire de sa démarche. Cela sous-entend l’évaluation critique des compétences requises pour mettre en œuvre la nouvelle stratégie d’une organisation dans laquelle le savoir se renouvelle, se partage et évolue sans cesse.

Il faudra aussi bien contrôler la gestion et le suivi de ces changements. Construire un cadre décisionnel qui intègre à la fois les hommes et les processus, et contribue à élucider les zones d’incertitude rencontrées à chaque étape de l’évolution.

Impact du changement organisationnel sur la productivité

Lorsque les dirigeants de l’entreprise arrivent en un point de partage de la nouvelle vision, de modification des comportements, de la suppression des résistances et des freins au changement, et de l’acceptation des incertitudes, la question de la productivité est envisagée avec plus de conviction et de sérénité.

Les estimations avancées sur ce sujet confirment une forte complémentarité entre innovations organisationnelles et accroissement de la productivité. Plus précisément, seules les organisations ayant adopté des pratiques de travail plus flexibles et fortement investies dans la numérisation des données ont enregistré une forte hausse de la productivité. En revanche, la mise en œuvre du processus de changement organisationnel sans recours aux innovations technologiques et l’informatisation des actions, ont un impact négatif sur la productivité.

L’échange des données informatisées est donc à prioriser. De même que la mise en place d’un progiciel de gestion intégrée destiné à réduire les pertes de temps et de coûts, et à accroître le rendement. Avec un système numérique adapté, l’entreprise s’appuie sur un système informatique globale qui élimine le cloisonnement entre services, et couvre l’ensemble des méthodes de planification, de gestion et de suivi.

Il est possible et fortement recommandé de se faire assister par une entreprise spécialisée en changements organisationnels, afin de bénéficier d’une action globale, ciblée et réussie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *