Ispahan, un joyau de l’Iran et du Moyen-Orient à explorer

Pour les grands voyageurs, l’Iran est une destination nouvelle. Pourtant, c’est un pays qui offre une large palette de découvertes à travers ses monuments et ses lieux historiques comme Ispahan, Persépolis, Chiraz, Téhéran… En Iran, les activités de loisirs ne manquent pas, sur les plages du golfe Persique et de la mer Caspienne, ou dans les montagnes et les pistes de ski de l’Alborz, par exemple. Mais c’est également une contrée qui se découvre par ses villes historiques. Ispahan, l’ancienne capitale iranienne, est très prisée par les touristes du monde entier qui y marquent un arrêt lors de leurs séjours en Iran. Entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle, Ispahan a été la capitale de l’Empire perse, sous la dynastie des Savafides. Cette époque prospère a eu un impact sur son architecture, laquelle se reflète à travers ses multiples trésors : places, palais, mosquées, minarets…

Se balader sur la place Naghsh-e Jahan

La place principale d’Ispahan, nommée Naghsh-e Jahan (portrait du monde), est aussi connue sous le nom de Meidān-e Emām (place de l’Imam). Construite entre 1592 et 1629, elle forme un rectangle longiligne de 160 m de large contre 560 m de long. Elle constitue un parfait témoigne de la vie sociale et culturelle de l’Iran pendant la dynastie des Savafides, ce qui lui a valu l’inscription sur la liste du patrimoine de l’UNESCO depuis 1979. Le fait qu’elle soit entourée de monuments historiques de toute beauté attire de nombreux vacanciers lors de leur séjour en Iran. Ces bâtiments sont reliés entre eux par une série d’arcades à deux étages, décorées de carreaux peints. Un tour dans ces endroits emblématiques s’impose.

Visiter les palais et les mosquées d’Ispahan

Abbas Ier, le cinquième Chah safavide de l’Iran, qui a régné de 1588 à 1629, a entrepris des travaux, faisant d’Ispahan une vitrine de l’architecture et de l’art safavide, et une des perles du Moyen-Orient. En construisant la place Naghsh-e Jahan, ce Chah pensait réunir autour de son palais Ali Qapu le clergé, le bazar et son propre pouvoir. Il est impensable de séjourner en Iran sans faire un tour sur cette fameuse place. Tout autour, les globe-trotters trouveront 4 portes aux styles différents. Ces portes mènent vers 4 monuments notables : la mosquée royale Jame, bâtie entre 1612 et 1630. Elle est ornée de faïences exceptionnelles. Après, les routards visiteront la mosquée du Cheykh Lotfollah, appelée aussi « oratoire du roi ». Cet édifice religieux, élevé à Ispahan de 1598 à 1619, est réalisé avec de la céramique à glaçures et des lambris d’onyx jaune. Le portail est garni de muqarnas très soignés. Ensuite, les promeneurs déboucheront aux palais et au bazar. En s’y attardant, ils dénicheront des produits locaux ainsi que différents objets auprès des artisans : tapis, gravures, textiles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *