Voyage touristique au Chili : à la découverte du parc national de Pumalín

Cabañas_Caleta_Gonzalo

Depuis peu, le tourisme au Chili met particulièrement en avant la découverte de son exceptionnel patrimoine naturel. D’ailleurs, il y a quelques mois à peine, le gouvernement chilien venait d’inaugurer 5 impressionnants parcs nationaux par leur taille. En effet, ils couvrent une superficie de 40 000 km² au total. Le parc national de Pumalín en fait justement partie depuis qu’il est devenu la propriété de l’État chilien après que la fondation du couple de milliardaires américains « Kristine et Douglas Tompkins » lui en fasse don. Il s’étend sur une superficie de 3 250 km² et abrite de véritables merveilles de la nature du côté de la Patagonie chilienne.

Comment accéder au parc national de Pumalín lors d’un séjour au Chili ?

Si vous souhaitez découvrir le parc national de Pumalín, vous devez rejoindre la petite ville de Chaitén depuis laquelle quelques-uns des plus célèbres parcs nationaux chiliens sont accessibles. Elle est d’ailleurs souvent le point de départ d’un circuit sur mesure au Chili pour faire de l’écotourisme. En particulier pour visiter le parc national de Pumalín, mais aussi le parc national de Corcovado entre autres.

Ainsi, à partir de Chaitén, vous emprunterez ensuite la Carretera Australe (route n° 7) pour vous rendre jusqu’à Caleta Gonzalo. C’est la plaque tournante du parc national de Pumalín et elle a été spécialement aménagée pour accueillir ses visiteurs. Une heure de route en moyenne la sépare de Chaitén. Sinon, vous pouvez également rejoindre Caleta Gonzalo par ferry au départ de la petite ville de Hornopirén et en naviguant sur le fjord Reñihue.

Trouver un hébergement à Caleta Gonzalo

Caleta Gonzalo est pratiquement un passage obligé pour visiter le parc national de Pumalín. En effet, elle donne directement accès à ce remarquable espace protégé du Chili. D’autant plus que vous y trouverez un centre d’information dans lequel vous pouvez obtenir des cartes ainsi que des brochures intéressantes sur les trésors naturels dont ce parc recèle. Et surtout, vous avez la possibilité de louer l’un des cabanes particulièrement confortables qui s’y trouvent pour vous loger.

En effet, une seule journée dans ce parc national chilien n’est certainement pas suffisante pour découvrir et apprécier à sa juste valeur sa beauté naturelle. Sinon, pour limiter vos dépenses en matière d’hébergement, vous pouvez également opter pour du camping. Comme évoqué précédemment, Caleta Gonzalo a été spécialement aménagée dans le but d’accueillir tous les types de visiteurs. De ce fait, vous pouvez très bien planter votre tente dans son aire de camping prévu à cet effet. Si vous êtes venus en camping-car, vous pouvez également garer le vôtre sur un emplacement spécifique. Dans ce campement, vous bénéficierez de douche, de toilette, de tables et chaises, de l’eau potable, etc.

Partir en randonnée dans le parc national de Pumalín

Waterfalls_in_Pumalin_Park

En passant un petit séjour dans ce parc national du Chili, la meilleure façon de découvrir ses attraits est de partir en randonnée pour l’explorer. Vous aurez alors le choix entre plusieurs sentiers à parcourir à pied, et ce, avec différents niveaux de difficulté. Un passage dans le centre d’accueil vous permettra d’ailleurs d’avoir de plus amples informations sur les pistes à parcourir ainsi que les points d’intérêt à ne pas manquer.

Selon les itinéraires, vous pouvez notamment passer par de magnifiques cascades, des glaciers, des montagnes verdoyantes et vous enfoncer dans une forêt luxuriante composée majoritairement d’arbres endémiques. D’autre part, il est tout aussi possible d’opter pour une excursion en kayak sur certaines des rivières du parc. En effet, il ne faut pas non plus oublier que le parc national de Pumalín est particulièrement vaste et les excursions ne manquent surtout pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *